Laurent-Lafitte-Ribadier-300-300

Laurent Lafitte dans « Le système Ribadier » au Vieux Colombier + pot

30,00 €

Description du Produit

Le-système-Ribadier-1-400-200 Jeudi 2 juillet à 20h (pot à partir de 19h) –
Le lieu du pot, à proximité du Théâtre du Vieux Colombier (21 rue du Vieux Colombier, VIè), sera communiqué ultérieurement par mail.

FEYDEAU, COMÉDIE FRANÇAISE, LAURENT LAFITTE, HYPNOSE

Ribadier, interprété par l’excellent Laurent Lafitte, tient les mains de sa femme et l’hypnotise en lui disant « je t’aime » avant d’aller courir rejoindre une de ses maîtresses. C’est le « système » qu’il a mis au point pour laisser libre cours à son caractère volage. De son côté, sa femme est d’une jalousie rare et d’une méfiance extrême depuis qu’elle a retrouvé, après le décès de son premier mari, le carnet secret de ce dernier dans lequel il avait noté, fort méticuleusement, ses 365 conquêtes en 8 ans de mariage. Mais l’arrivée impromptue de Thommereux, amoureux transi de Madame et grand ami de feu son premier mari, qui s’était exilé à Batavia pour ne pas trahir cette amitié, va être le grain de sable mettant en péril le système Ribadier… C’est du Feydeau, c’est du Vaudeville et c’est surtout très bon !

Il y a 4 raisons pour ne manquer cette Soirée Cult’ sous aucun prétexte :
1/ Laurent Lafitte, un acteur génial et une star sur scène juste devant vos yeux ébahis, qui plus est dans une salle à dimension humaine,
2/ Zabou Breitman, depuis quelques années elle atteint une vraie reconnaissance à la mise en scène, après celle d’actrice, aussi bien au théâtre qu’au cinéma,
3/ Feydeau, une patte, un style, un genre qui combine à la fois folie, humour et efficacité,
4/ Comédie Française, le Vieux Colombier est une des salles de la Comédie Française. La Maison de Molière est un gage de qualité théâtrale absolue depuis 1680.

Nous nous retrouverons jeudi 2 juillet à partir de 19h dans un café à proximité du Vieux Colombier (21 rue du Vieux Colombier, VIè) pour partager un verre avant de nous rendre au théâtre. L’adresse du café vous sera communiqué par mail ultérieurement.

À partir de 19h45, ceux qui n’auront pas pu participer au pot pourront nous retrouver devant le théâtre pour qu’on leur remette leur billet.

On rit. On rit sans arrêt, car le metteur en scène a su imprimer un mouvement de centrifugeuse emballée au spectacle. Les comédiens réunis sont excellents et ils inventent mille et une facéties, grimaces, œillades, gestes, mouvements, pos­tures, tons, sans jamais quitter une ­ligne stricte de jeu qui est tout à fait remarquable. (Le Figaro)

On suit les réparties légères comme des balles de ping pong, on rit aux mimiques tordantes des acteurs du Français et aux trouvailles telles ce paravent qui se transforme à volonté en ascenseur, escamotant les personnages en un clin d’œil. (L’Express)

On rit, on en a plein les yeux, on en redemande, Dieu que ça fait du bien. (Le Nouvel Observateur)

Dans un espace scénique extrêmement resserré, propice aux courts-circuits, Zabou Breitman nous offre un petit bijou de Vaudeville. Dans cette boite à musique, les personnages absolument imprévisibles semblent pouvoir inverser les rôles à chaque instant. Ici la fantaisie rime avec folie. (France TV)

Le-système-Ribadier-600