Mommy

BOULEVERSANT, JUSTE, ETONNANT, VIVIFIANT.

De : Xavier Dolan. Avec : Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine-Olivier Pilon

MOMMY-ADorval1-¸Shayne-LaverdiŠreGrande sensation du dernier festival de Cannes, Mommy a bouleversé le cœur des festivaliers. Et beaucoup ont été déçus de voir le jeune prodige Xavier Dolan ne recevoir « que » le prix du jury tant la Palme devait lui revenir. 5ème film du réalisateur d’à peine 25 ans, Mommy s’intéresse à Diane, une mère un peu exubérante, un peu « too much » mais particulièrement attachante. Veuve, elle s’occupe seule de son fils atteint de TDAH, impulsif et très violent. Mais Steve n’est pas un sale gosse, il a juste un peu de mal à s’adapter et le calme va revenir dans cette maison quand Kyla va y faire son apparition. Elle est la voisine d’en face. Mutique et particulièrement introvertie, elle va trouver auprès de cet improbable duo une manière de se libérer d’elle-même.

Mommy, c’est un film sur un trio dysfonctionnel qui, contre vents et marées, souhaite que la vie en vaille la peine.  Mais le plus beau, comme toujours chez Dolan, c’est de savoir capter, avec une justesse impressionnante pour son jeune âge, l’émotion, la beauté dans le commun un peu pathétique, la fragilité de ses personnages. Ils n’ont pas des rêves qui dépassent la raison. Au contraire, leur idée du bonheur ne va pas vraiment plus loin qu’un épisode de Plus Belle La Vie. Mais pour autant, ils n’y ont pas moins le droit. Ni plus facilement accès. Car Mommy est aussi un long-métrage sur l’âpreté de la vie et comment celle-ci tente de tuer l’optimisme déployé par ceux qui veulent la liberté. L’autre force du jeune cinéaste, c’est son casting. Anne Dorval, que l’on avait déjà vu dans J’ai tué ma mère et Suzanne Clément, présente dans le chef d’œuvre Laurence Anyways, impressionnent encore tandis que le jeune Antoine-Olivier Pilon, vu dans le clip de la chanson College Boy d’Indochine, réalisé par Dolan, remet en perspective la notion même d’amour filial. Le tout est souligné par une BO comme d’habitude impeccable, particulièrement 90’s ici, où se croisent, entre autres, Oasis, Dido et les Counting Crows.