Pride

VÉRIDIQUE, DRÔLE, ÉMOUVANT, SOCIAL

De : Matthew Warchus. Avec : Billy Nighy, Imelda Staunton, Dominic West

A croire que c’est un talent anglais. Parler avec autant d’humour, de joie de vivre et transmettre autant de bonne humeur alors que l’heure est grave et le fond de l’histoire dramatique. Car, en effet, Pride s’intéresse bien à un Royaume-Uni sous l’emprise de la terrible Dame de fer. En 1984, la volonté des mineurs en grève tangue quand l’absence d’argent commence à nuire à leur survie. C’est là que, pendant la Gay Pride, un groupe d’activistes décide de récolter des fonds pour leur venir en aide. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide ; les homosexuels n’étant, à l’époque, pas franchement bien vus.

Le groupe ne se décourage pas pour autant. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux gueules noires en mains propres. C’est comme ça que vont s’unir deux communautés que tout oppose dans un moment de grâce, au beau milieu des eighties. Avec une playlist incroyable parcourant les plus grands tubes des années 80, Pride est une vraie parcelle de joie. Si le cinéma social est vraiment l’apanage de nos voisins d’outre-Manche, le film de Matthew Warchus a aussi le mérite de montrer deux formes de résistance à l’autorité politique et de quête d’égalité mais aussi deux mondes qui vont être amenés à faire cause commune : les urbains et les ruraux. Et la rencontre entre les gays, en pleine apparition du sida et culture homo de club, et les mineurs du Pays de Galles, région alors la plus pauvre du Royaume, ne se fera pas sans heurts, ni rire. Énumérer les situations comiques tient de la gageure tant elles sont nombreuses, le réalisateur parvenant à reprendre tous les attraits du feel-good movie. Il réussit en outre à transcender ce genre bien connu, et parfois un peu redondant, pour parvenir à ce petit cocktail imparable de rires et d’émotions qui rendent tous les personnages irrésistibles et réellement touchants.