States of Grace

2014 04 CinémaÉMOUVANT, INTELLIGENT, DRÔLE, JUSTE

De Destin CrettonAvec : Brie Larson, John Gallagher Jr, Rami Malek

Qui a dit qu’un drame sur des ados ayant subi des violences diverses et variées se devait d’être larmoyant et misérabiliste ? Sûrement pas States of Grace. Le film s’intéresse à un centre d’accueil pour enfants traumatisés. Ici, pas question de jouer aux parents de substitution mais un moyen de remettre ces gamins dans le droit chemin, leur apprendre à gérer leurs émotions à fleur de peau et leur offrir un cadre de paix. Personne n’est ici retenu contre son gré et peut partir à volonté, même si le but de Grace et de ses collègues est bien de les en empêcher afin de les protéger. Elle est une jeune femme à la fois forte et fragile. Au centre, elle sait parler aux jeunes avec franchise mais empathie, sans s’apitoyer mais ayant conscience de leur douleur. C’est un roc. Quand elle rentre le soir sur son vélo auprès de son copain – et collègue au centre – elle redevient une petite chose soumise à ses propres traumas. Le film va confronter ces deux personnes à travers une ado servant de catalyseur pour que Grace puisse, si ce n’est grandir, accepter son passé et son futur. Grace, c’est Brie Larson, la star montante du ciné indé américain vue notamment dans The Spectacular Now, Don Jon ou encore la série Community. Bouleversante de simplicité et de naturel, elle en devient presque inquiétante tant le rôle qu’elle incarne ne semble pas joué. Mais elle est bien l’un des seuls visages un peu connus de ce film où tous les acteurs excellent et qui, on le devine, feront bientôt parler d’eux comme John Gallagher Jr, parfait en petit ami dépassé mais tendre et drôle. Petit film certes, mais un grand huit d’émotions aussi léger qu’un souffle dans le cou.