Le cercle des illusionnistes

cercle-des-illusionnistesFOU, TOURBILLONNANT, MYSTÉRIEUX, INSTRUCTIF

Il s’appelle Alexis Michalik, n’a que trente ans et déjà une vingtaine de films et une dizaine de pièces de théâtre à son actif comme comédien, quelques scénarios comme auteur et, comme si ça ne suffisait pas, vient de signer sa deuxième création en tant qu’auteur et metteur en scène. « Le Porteur d’histoires », excellente pièce qui continue à se jouer au Studio des Champs Elysées, l’avait révélé. Son imagination fertile, sa capacité à emboiter des intrigues comme des poupées russes, sa dextérité à tirer le meilleur des comédiens font de nouveau mouche aujourd’hui avec cette histoire rocambolesque qui fait se rencontrer à travers les siècles un jeune homme nommé Décembre, fan de football et une jeune femme nommée Avril, ingénieur en coffres forts, avec Jean-Eugène Robert-Houdin, horloger créateur d’automates au 19° siècle et maître en magie. On y croise aussi le génial Georges Méliès dont les films furent projetés dans le Théâtre Robert Houdin avant de parcourir le monde. « Le Cercle des Illusionnistes », la seconde création d’Alexis Michalik, traverse le temps à la vitesse enivrante des illusions qui ne sont pas perdues, de l’émerveillement toujours vivace et de la magie des rencontres qui dessinent des boucles à la vie. Un hymne à la fantaisie et à l’imaginaire traversé de personnages historiques réels. L’auteur, qui connaît parfaitement son sujet, aime à brouiller les cartes et à mélanger les pistes. On passe de la coupe du monde de foot à une boutique d’antiquaire, des jeux vidéo interactifs à la précision d’un Turc mécanique et cul de jatte, champion d’échecs face à la Grande Catherine de Russie ! Six comédiens virevoltants jouent une trentaine de personnages avec une plasticité et une aisance remarquables sous la baguette d’un chef d’orchestre exigeant. Un vrai régal à partager à tous âges !

Le cercle des illusionnistes d’Alexis Michalik, au Théâtre Pépinière