Henri Cartier-Bresson

velodrome-216GÉLATINO-ARGENTIQUE, INSTANT DÉCISIF

« HCB » : ces trois lettres ne sont pas le sigle d’une banque mais les initiales célèbres de l’un des plus grands photographes du siècle dernier, Henri Cartier-Bresson (1908-2004). On pouvait penser que tout avait été dit et montré sur l’homme, maintes fois exposé, publié, consacré, mais dix ans pile après sa mort, voici que le Centre Pompidou présente une rétrospective vertigineuse de celui qui avait qualifié la photographie d' »instant décisif ». De ses débuts dans les années 1920 à ses dernières années, où il s’éloigne de la photographie pour dessiner des autoportraits à la Giacometti, ce n’est pas seulement une vie qui défile, mais toute l’histoire d’une siècle, à travers ses moments dramatiques -les guerres, l’exil-, ses moments heureux -les premiers congés payés, la Libération-, ses figures phares -magnifiques portraits-, mais aussi mille choses qui, elles, n’ont pas de dates : un village en Italie, un petit matin, le sourire d’une enfant, un magazine abandonné dans un lit défait. D’une image à l’autre, on se dit que Cartier-Bresson n’a pas usurpé sa stature mythique : il n’est pas seulement le roi des photographes, il est tous les photographes en même temps : le photo reporter engagé qui risque sa vie sur tous les fronts (dès la guerre d’Espagne en 1936) pour témoigner, le rêveur qui traque les détails du quotidien avec tendresse et humour, l’artiste capable de composer sa photographie en respectant les lois du Nombre d’or, le voyageur qui a embrassé l’immensité et la diversité du monde. C’est sans doute pour toutes ces raisons, et d’autres encore, qu’Henri Cartier-Bresson fut l’un de ceux qui fit basculer la photographie dans le domaine de l’art, qui lui fut longtemps refusé ; dans les salles du Centre Pompidou, c’est tout simplement le génie qui s’impose.

Quand ? jusqu’au 9 juin
Où ? Centre Georges Pompidou. Place Georges Pompidou 75004 Paris. De 11h à 23h tous les jours (sauf le mardi). Renseignements : www.centrepompidou.fr