Dream River-Bill Callahan, The Coincidentalist-Howe Gelb

2013-12-Musique-Dream-RiverPAYSAGES, LÉGENDES, SUBTIL, SONGWRITERS

Peu de sorties musicales en cette fin d’année… fertile pourtant, qui a vu notamment trois crooners faire germer les graines d’un songwriting hérité de Cohen, Dylan ou Bashung. A ma droite, le champion toutes catégories d’un folk à l’ironie subtile sur fond de grand ouest. Bill Callahan, qui sévissait avec brio dans les années 90 sous le pseudo Smog, a, en trois albums sous son nom, troqué sa toge de démiurge Lo-Fi pour la tunique des grands espaces. Dream River se teinte de flûtes et de percussions graciles mais le souffle, l’ampleur, l’assurance du phrasé mi parlé mi chanté restent les mêmes. A ma gauche, Howe Gelb, trente ans de carrière country rock et presque autant de disques (en solo ou avec son groupe Giant Sand). Une pléthore d’invités – Bonnie « Prince » Billy, Steve Shelley (le batteur de Sonic Youth), KT Tunstall, M. Ward et Andrew Bird – pour un grand crû, assurément.

Dream River, Bill Callahan (Drag city/Modulor)
The Coincidentalist, Howe Gelb (New West records)