Georges Braque

Braque_Femme-paletteFAUVISTE, CUBISTE, ORNITHOLOGIQUE

Cela faisait quarante ans que Paris ne s’était pas vraiment intéressé à Georges Braque (1882-1963), alors que les milliers de visiteurs qui passent sous les oiseaux qu’il a peints sur un plafond du musée du Louvre en sont toujours émerveillés. Le génie de Braque, mais aussi son problème, c’est d’avoir inventé le cubisme avec Picasso, entre 1908 et 1913, formant avec lui une « cordée en montagne » qui révolutionne l’art mais se sépare peu de temps après. Braque va alors creuser son sillon, certes moins spectaculaire que celui de Picasso, mais l’exposition du Grand Palais en montre toutes les couleurs et toute l’intensité, des natures mortes peintes à Varengeville à la magnifique série des « Ateliers » en passant par les sculptures archaïques de bronze de la fondation Maeght, et jusqu’aux paysages peints à la fin de sa vie, à la façon de Van Gogh. La dernière grande salle est consacrée aux oiseaux, comme l’hymne à la liberté et à l’envol d’un des artistes les plus attachants du XXème siècle.

Quand : du 18 septembre 2013 au 6 janvier 2014.

 : Grand Palais, entrée Champs-Élysées, renseignements et achat des billets sur www.grandpalais.fr ou par téléphone au 01 44 13 17 17. Catalogue, éditions RMN, 45€ et en version compacte, Braque l’expo, 18,50€.