Michel Audiard

citations-Michel-Audiard-nov13

Novembre 2013

On fête en 2013 le cinquantenaire des Tontons flingueurs. Cela nous a donné envie de mettre en avant Michel Audiard, dialoguiste de ce film-culte, dans la parution de novembre de Rayon de culture. Savourons ces quelques formules finement ciselées !

Avec le décès le 22 novembre 2013 de Georges Lautner, réalisateur du film, l’actualité fait tristement écho à cette rubrique.

« Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière. »

« Faut pas parler aux cons, ça les instruit. »

« Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute. »

« Un gentleman, c’est celui qui est capable de décrire Sophia Loren sans faire de geste. »

« Deux intellectuels qui parlent vont moins loin qu’une brute qui marche. »

« Un financier, ça n’a jamais de remords. Même pas de regrets. Tout simplement la pétoche. »

« Quand les types de cent trente kilos disent certaines choses, ceux d’soixante kilos les écoutent. »

« Les salariés sont les êtres les plus vulnérables du monde capitaliste : ce sont des chômeurs en puissance. »

« Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. »

« On n’emmène pas de saucisses quand on va à Francfort. »

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »

« Les excès de passion sont toujours regrettables. C’est le contraire de l’intelligence. »